La MÉDECINE NATURISTE au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Quelles sont ses sources d'influence et les différentes façons de l'aborder ? :ugeek:
Règles du forum
Pour activer les NOTIFICATIONS E-MAILS, voir ce tuto : viewtopic.php?f=7&t=119
Avatar de l’utilisateur.rice
Leslie
Noyau dur d'ADDPK
Messages : 1497
Inscription : 28 juin 2015, 10:45
> VILLE : Nantes
> ASSO : Aucune

La MÉDECINE NATURISTE au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Leslie » 22 janvier 2016, 00:07

Je n'ai pas encore pris le temps de répondre au fil de conversation lancé par Evan au début de l'été dernier sur ce qui a amené chacun de nous à nous retrouver dans cette pratique, mais avant de le faire, j'aimerais commencer par attirer l'attention sur les liens entre l'ADD / Parkour et la médecine naturiste.

Car en effet, si ce n'est pas l'unique raison qui m'a amené vers cette discipline, cela reste l'une des principales raisons pour laquelle celle-ci fait écho en moi...

Ayant fait des recherches sur les fondateurs de cette pratique (les Yamakasi, David Belle, Sébastien Foucan ou tout autre personne ayant contribué à son développement), et ayant cherché à connaître à leur tour les personnes qui les avaient inspirées, je suis tombée naturellement sur Georges Hébert et sa méthode naturelle.
Les "parcours Hebert" consistent à s'entrainer en parcourant un circuit d'obstacles en pleine nature durant lequel on court, saute, rampe, grimpe ou se maintient en équilibre notamment... sollicitant en alternance et graduellement tous les muscles de diverses façons, en contraction / relâchement, flexion / extension, avec des efforts intenses / d’autres moins soutenus.
Cela contribue donc à un développement physique assez complet.

En creusant un peu mieux mes recherches sur Georges Hebert, j'ai pu mieux comprendre l’écho particulier que cette discipline avait pour moi en découvrant que Georges Hebert était un contemporain et ami proche de Paul Carton.

Paul Carton, pour ceux qui ne le connaisse pas, est "l'initiateur d'une médecine non conventionnelle revendiquée comme étant fondée sur les principes du père de la médecine, le médecin-philosophe de la Grèce antique Hippocrate" (pour citer Wikipédia). Il a écrit de nombreux livres notamment l'excellent Traité de médecine naturiste que je recommande.

Georges Hébert et Paul Carton se sont en effet beaucoup influencés : ils se citent d'ailleurs réciproquement dans leur écrits. Je ne connaissais pas Georges Herbert avant de commencer l'ADD / Parkour, mais j'ai été particulièrement influencée dans mon enfance et adolescence par mon arrière-grand-mère, disciple de la première heure de Paul Carton.

Paul Carton parlait de force et de résistance, comme les Yamakasi, mais surtout pour parler de force et résistance face aux maladies et à la fatigue. Il résumait sa pensé par "Le microbe n'est rien, le terrain est tout", il voulait dire par là qu'un même microbe affecte bien différemment deux personnes selon leur santé, soutenant que celle-ci est directement lié au mode de vie (il y a un siècle c'était une pensée innovante et à contre courant).
Plutôt que de chercher à lutter "contre le microbe", il lui semblait donc plus cohérent de se pencher sur le mode vie du patient pour l'aider à guérir et devenir robuste à l'avenir.

Cette approche peut d'ailleurs être rapprochée de la médecine chinoise... En effet cette dernière appréhende aussi la maladie comme étant le résultat d'un "déséquilibre" et le chemin de la santé est justement la recherche de cet "équilibre" en "corrigeant" notamment un mode de vie inadéquate plutôt qu'en se retranchant dans la prescription de médicaments qui traitent, dans bien des cas, plus la conséquence que la cause.

Paul Carton encourageait chacun à "être son propre médecin" plutôt que de confier sa santé à d'autres. Ce qui consiste en premier lieu à veiller à la qualité des aliments (l'équivalent du "bio" de nos jours), ainsi qu'à prendre conscience de l'impact de chaque aliment pour pouvoir adopter un régime non seulement équilibré et correctement digéré, mais aussi et bien sûr en ayant des exercices physiques en adéquation avec notre anatomie et son fonctionnement, c'est à dire en gardant à l'esprit qu'elle est le résultat de l'évolution de notre espèce : nous avons en effet été depuis plus de deux millions d'années avant tout un animal destiné à courir, grimper, sauter... il est donc cohérent que "l'accomplissement de notre nature" contribue particulièrement bien à nous apporter un certain équilibre physique et mental.

La médecine naturiste consiste avant tout à comprendre l'espèce humaine dans son environnement et son origine...
...et c'est donc dans cette logique que l'Art du Déplacement / Parkour s'y inscrit parfaitement :D .
.
Pour se retrouver sur les réseaux sociaux libres et décentralisés, indiquez vos comptes Diaspora (framasphere.org) ou Mastodon (framapiaf.org) sur votre profil ! ^^

Avatar de l’utilisateur.rice
Ronan
Noyau dur d'ADDPK
Messages : 115
Inscription : 29 juin 2015, 08:54
> VILLE : Nantes
> ASSO : ADDAN

Re: La médecine naturiste au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Ronan » 27 janvier 2016, 14:47

Je connaissais G. Hebert depuis le début de ma pratique PK, comme toi suite à des recherches sur les influences à l'origine de la discipline. Par contre je ne connaissais pas Carton.

Merci pour tout ça :)

Avatar de l’utilisateur.rice
Leslie
Noyau dur d'ADDPK
Messages : 1497
Inscription : 28 juin 2015, 10:45
> VILLE : Nantes
> ASSO : Aucune

Re: La médecine naturiste au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Leslie » 30 juillet 2016, 00:13

Puisque plusieurs personnes m'ont confié avoir été piqué de curiosité par les travaux de Paul Carton, j'ai décidé de partager avec vous quelques extraits de son Traité de Médecine, d'Alimentation et d'Hygiène Naturiste (édition de 1931) :D :
Paul Carton a écrit :Il existe une tradition médicale tout imprégnée de bon sens, de simplicité et de sagesse. Cette tradition remonte aux origines les plus lointaines de la médecine. Elle n'a, pour ainsi dire, jamais cessé de se manifester et de s'enrichir à travers les siècles. Et si elle a subi parfois des périodes d'éclipse, au cours de desquelles la science médicale s'enténébra, elle est toujours réapparue ensuite plus vivante et plus forte que jamais, parce que les principes sur lesquels elle se base sont universellement et éternellement vrais. C'est la tradition médicale naturiste ou tradition hippocratique.
Il ne faudrait pas croire, en effet, que la médecine naturiste est l’œuvre récente de quelques médecins et empiriques modernes. Elle a existé de tout temps, et son expression la plus complète et la plus pure se retrouve dans les ouvrages d'Hippocrate, le Père de la Médecine. Certes, avec les âges, elle a bénéficié des progrès de la science et elle a subi des transformations parallèles à l'évolution de l'esprit humain, mais, dans ses grandes lignes directrices, elle est restée immuable et se trouve encore à l'heure actuelle la source de vérité à laquelle devra remonter la médecine d'aujourd'hui, pour se corriger de ses égarements.

....
De nos jours, la tradition naturiste a été délaissée. Les enrichissements rapides des sciences physiques, chimiques et biologiques ont pu faire croire que les temps présents n'avaient plus à tirer de l'expérience des siècles passés. On s'est figuré que les nouvelles clartés jetées sur la médecine, par les travaux des chimistes et des bactériologistes avaient eu pour effet d'éclipser les travaux d'observation clinique et d'effacer les conceptions naturistes de la maladie, laissés par les anciens auteurs. Au lieu de faire servir les découvertes nouvelles à la consolidation et à la progressions des acquis de la tradition, on s'est empressé de mettre à l'écart l’œuvre de nos pères, pour lui substituer une science médicale nouvelle, mais combien factice. On a cru que les recherches de laboratoires tiendraient lieu de sens clinique et que la manie d'investigation de détails infimes dispenserait d'avoir des idées générales.
Il en résulte que la science médicale moderne, fondée sur le matérialisme le plus étroit et sur des travaux de laboratoire conduits sans souci des lois naturelles, a perdu la notion exacte des origines réelles des maladies et, par la même, des moyens rationnels de guérison. Toujours prête à incriminer exclusivement les agents extérieurs (froid, chaud, humidité, microbes, etc.) ou à se contenter de raisons petites et rapprochées (contagions, faiblesse, anémie, morbidités antérieurs, insuffisances glandulaires, etc.) comme causes des maladies, la médecine classique ne connaît plus la détermination primitivement générale de toutes les affections locales, ne sait plus les rattacher à leur causes lointaines mais véritables (alimentaires et hygiéniques) et manque, par là même, de méthode générale et de clairvoyance en thérapeutique
.
J’essaierai de publier d'autres extraits au fur et à mesure. ;)
.
Pour se retrouver sur les réseaux sociaux libres et décentralisés, indiquez vos comptes Diaspora (framasphere.org) ou Mastodon (framapiaf.org) sur votre profil ! ^^

Avatar de l’utilisateur.rice
Leslie
Noyau dur d'ADDPK
Messages : 1497
Inscription : 28 juin 2015, 10:45
> VILLE : Nantes
> ASSO : Aucune

Re: La médecine naturiste au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Leslie » 06 août 2016, 09:59

Certain(e)s m'ont dit avoir été tenté d'acheter le Traité de médecine naturiste pour approfondir le sujet, mais avoir été refroidit par le prix (90 €).

C'est sûre, c'est un peu cher, surtout lorsque l'on ne sait pas tout à fait ce que l'on va y trouver. Moi, je n'ai pas eu à me poser la question puisque j'ai hérité de l'édition de 1931 de mon arrière grand-mère : je n'ai donc pas eu à débourser quoique ce soit avant de creuser le sujet.

D'un autre côté, ce livre fait 954 pages ( :o ) et n'est pas assez connu pour pouvoir être publié en grande quantité de façon rentable, donc le prix me semble assez justifié.

Le mieux serait certainement d'utilisé la technique qu'une de mes proches, dévoreuse de livres, utilise dans ces cas là : demander à la bibliothèque locale de l'acheter et renouveler l'emprunt du livre jusqu'à la lecture complète du livre...

Même de nos jours, les bibliothèques peuvent continuer à jouer un rôle essentiel
:P .
.
Pour se retrouver sur les réseaux sociaux libres et décentralisés, indiquez vos comptes Diaspora (framasphere.org) ou Mastodon (framapiaf.org) sur votre profil ! ^^

Avatar de l’utilisateur.rice
Mayt
Messages : 8
Inscription : 07 février 2018, 15:42
> VILLE : France
> ASSO : Aucune

Re: La MÉDECINE NATURISTE au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Mayt » 01 juillet 2018, 18:10

Tu peux développer ce que tu entends par "loi de la nature", "origine véritable des maladies", etc. ? Parce que là, j'ai beau faire un effort d'ouverture, j'ai du mal à voir dans cette introduction autre chose qu'une forme de "médecine alternative" infondée qui met l'accent sur des concepts "sacrés" (la "Nature", ici) plutôt que rationnels. La science est la meilleure chose qui soit arrivée à la médecine, je vois mal l'intérêt de la rejeter au profit de pratiques "anciennes".

Avatar de l’utilisateur.rice
Leslie
Noyau dur d'ADDPK
Messages : 1497
Inscription : 28 juin 2015, 10:45
> VILLE : Nantes
> ASSO : Aucune

Re: La MÉDECINE NATURISTE au coeur de l'ADD et du Parkour ?

Message par Leslie » 02 juillet 2018, 00:46

Il ne s'agit pas de revenir à "des pratiques anciennes", mais plutôt de retrouver l'esprit de la médecine tel que développé par Hippocrate (traditionnellement considéré comme le père de la médecine en Occident).

Dans cet esprit il s'agit de voir la santé ou la maladie dans son contexte globale, sans la réduire à sa manifestation via ses symptômes. Paul Carton dénonçait principalement l'utilisation abusive de médicaments au détriment d'un examen du mode de vie du ou de la patient⋅e pour voir ce qui avait pu rendre le terrain propice au déclenchement d'une maladie.

Ce que j'entends par "loi de la nature", c'est l'observation de la nature pour en comprendre et déterminer ce qui la régie, en d'autres termes, je l'emploie comme synonyme pour la science elle-même.

Paul Carton était docteur en médecine, ses ouvrages ont été principalement influencés par ses observations en tant qu'interne dans des hôpitaux parisiens. Il était donc avant tout un scientifique et professionnel de la santé, pas un pseudo-guérisseur.

Mais il était critique du développement des laboratoires biologiques ne jurant que par l'utilisation de médicaments pour soigner, ainsi que vers quoi la médecine contemporaine se dirigeait car elle ne prenait plus assez de recul, selon lui, pour pouvoir durablement.

La plupart de ses écrits datent de plus d'un siècle, et plusieurs de ses idées ont été reprises ou confortées par d'autre depuis. Elles ne paraîtront donc pas toujours novatrices.
Ses écrits s'appuient aussi selon les découvertes de l'époque, qui sont dont plus limitées par définition que par celles d'aujourd'hui.

Mais cela n'altère en rien la qualité de sa réflexion, je trouve, qui amène à réfléchir sur l’essence de la médecine même et qui donc peut trouver un écho à toutes les époques, à mes yeux. :)
.
Pour se retrouver sur les réseaux sociaux libres et décentralisés, indiquez vos comptes Diaspora (framasphere.org) ou Mastodon (framapiaf.org) sur votre profil ! ^^

Répondre

Revenir à « Quel ÉTAT D'ESPRIT imprègne l'ADD / Parkour ? »